Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Les formations

Vous êtes ici : Accueil > les formations > masters


Masters


Master Histoire de l'art moderne et contemporain





La diversité de l’équipe pédagogique permet d’embrasser une conception très large de l’Histoire de l’art, depuis la monographie d’artiste, l’étude d’un monument ou d’une collection, d’un style ou d’une technique particulière, jusqu’à l’approche, à partir des textes et dans une perspective pluridisciplinaire, des théories de l’art, de la critique d’art, de l’historiographie ou de la sociologie de l’art.


 







Les étudiants doivent acquérir les connaissances et les outils permettant de mener une recherche approfondie sur un sujet offrant un caractère inédit en Histoire de l’art dans les périodes moderne et contemporaine, depuis la Renaissance jusqu’au XXIe siècle. L’aire géographique couvre pour l’essentiel l’Europe occidentale, de la Grande-Bretagne aux rivages méditerranéens. Au terme de la formation, ils doivent maîtriser les outils pratiques de l’enquête en Histoire de l’art et avoir une vision générale des enjeux intellectuels de la recherche et de sa valorisation.





Emploi du temps

Master 1                                                        Master 2
            Semestre 1                                                 Semestre 1
            Semestre 2                                                 Semestre 2







Master Arts, Sociétés et Environnement de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique (ASE2P)

             

La spécialité "Arts, Sociétés et Environnement  de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique" s’inscrit d’emblée dans une perspective interdisciplinaire : la maîtrise de cette dimension constitue l’un des axes prioritaires de la formation envisagée.

L’objectif de notre formation est l’acquisition par l’étudiant de connaissances et d’outils permettant de développer une démarche visant à appréhender de façon globale les sociétés préhistoriques et protohistoriques. Structurale, cette démarche analyse les inférences de la culture, de l’économie et du milieu sur l’organisation des sociétés de la Préhistoire. Elle vise à décrypter les valeurs que véhiculent ces sociétés, dans les domaines relatifs à leurs modes de vie, à leur gestion de l’environnement, à leurs savoir-faire techniques, ainsi qu’à celui de leur univers symbolique. Elle cherche également à apprécier de quelles façons ces valeurs se superposent et entrent, éventuellement, en résonance.


Une équipe pédagogique fortement  pluridisciplinaire, constituée d'une part eneignants-chercheurs de l'UT2J et de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (avec laquelle le diplôme est co-habilité) et, d'autre part, de chercheurs du CNRS et d'agents de l'INRAP et du ministère de la Culture, qui participent à la formation, autant par l'animation de séminaires ou de cours, que par l'encadrement d'étudiants.

Un réseau dense de relations, en France comme à l'étranger, autorisant l'intervention réguilière de spécialistes de haut niveau venant compléter les compétences locales.

Une offre très importante de chantier de fouilles, en archéologie programmée comme en préventif, offrant aux étudiants la possibilité de compléter leur formation théorique par la pratique du terrain.


Emploi du temps

Master 1                                                       Master 2
             Semestre 1                                                    Semestre 1
             Semestre 2                                                    Semestre 2


Master  professionnel Patrimoine - Cahors



Forte de sa longue expérience et du réseau solide de professionnels qu’elle s’est constituée, la formation  vise à former les étudiants qui se destinent aux métiers du patrimoine et de la culture selon une approche théorique et appliquée. Il s’agit de leur apporter les connaissances sur les différents patrimoines et leurs modes de gestion et de valorisation dans le respect de leur conservation.

Les savoirs et les savoir-faire professionnels développés par la formation consistent à donner à l’étudiant :

-      des connaissances spécialisées : histoire et anthropologie du patrimoine, conservation-restauration, muséologie, droit du patrimoine ;
-     les méthodologies et outils professionnels particuliers aux cadres du patrimoine culturel : recherche appliquée, informatique documentaire, inventaire, médiation, communication, gestion ;
-      une connaissance des milieux professionnels ;
-      une vision  globale des questions patrimoniales ;
-      l’objectif est de développer polyvalence et adaptation à des missions et des terrains d’exercice varié.

Le cursus se déroule sur 2 ans : Master 1 orienté sur la recherche appliquée au patrimoine, Master 2 orienté sur la valorisation et la médiation de ce patrimoine.


Tout au long de la formation, l’enseignement pluridisciplinaire et professionnel est ancré dans la pratique : projet professionnel collectif mené sur les deux années du Master, visites et rencontres, voyages d’étude en France et à l’étranger, stages de M1 et M2 obligatoires.  La pédagogie est participative afin de permettre un apprentissage en autonomie. Pour cela,  l’effectif des étudiants est contingenté en M1 et M2.




Le Master Patrimoine est établi sur l’antenne universitaire de Cahors (Lot) au sein du pôle de formations Patrimoine. Celui-ci comprend notamment la Licence pro Protection et Valorisation du Patrimoine Historique et Culturel « Animation et Valorisation du Patrimoine Urbain et Périurbain » et le Master Métiers de l’art : Régie, Documentation, Numérique. Cette entité à taille humaine est animée par une équipe pédagogique présente sur place. Les formations y sont en prise directe avec l’environnement immédiat : insertion dans le territoire midi-pyrénéen, soutien du milieu professionnel et des collectivités locales.

Le Master Patrimoine est un diplôme à finalité d’insertion directe. Il ouvre sur divers types de métiers : chargé d’inventaire, de documentation, responsable de collections ou de site, médiateur ou responsable des publics, concepteur d’expositions,  d’outils multimédia…

-        chef de projet patrimonial ou chargé d’études, dans les secteurs public et privé ;
-       concours de la fonction publique territoriale et d’Etat : conservateur, attaché de conservation, assistant qualifié et assistant de conservation, animateur du patrimoine, chargé d’études documentaires… auxquels la formation prépare.
 


Master professionnel Métiers de l'art, Régie, Documentation, Numérique - Cahors


Objectifs de la formation

Acquérir les connaissances théoriques et pratiques intégrant les mutations numériques  qui sont requises dans les secteurs d’activités relevant de la documentation, de la régie des œuvres d’art, de la communication et de la médiation, tant dans le domaine institutionnel que privé.
Connaître les matériaux, supports, média, matières des œuvres, leur histoire et leur évolution. Etre au fait des structures des métiers de l’art, de leur fonctionnement et de leurs besoins. Appréhender les mutations du monde de l’art, issues des pratiques numériques, en matière de création, documentation, communication, médiation ou gestion.  Maîtriser les savoirs, les techniques et les méthodes de la documentation adaptées aux collections et aux fonds publics ou privés, ainsi que les savoirs théoriques et techniques de la régie et de la conservation des œuvres d’art.
Connaître l’histoire des institutions artistiques et du marché de l’art.

Nos atouts

Une formation novatrice qui correspond à une attente du marché aussi bien au niveau régional que national.
Une formation pluridisciplinaire à la fois spécifique et spécialisée pour les domaines de la documentation et de la régie des œuvres d’art ancrée dans la pratique : projet professionnel accompagné ou projet collectif, études sur le terrain, stage obligatoire.
Un adossement au milieu socio-professionnel grâce à un partenariat établi avec des musées et des institutions, et avec des collectivités locales.
Des conditions d’études privilégiées.

L’organisation du master

Un cursus professionnel sur deux ans avec des enseignements théoriques et professionnels tout au long de la formation, des enseignements spécialisés comme l’Histoire des institutions et du marché de l’art, Droit des œuvres et du patrimoine, gestion, scénographie…
Un projet collectif en partenariat avec les musées Les Abattoirs de Toulouse et Henri Martin de Cahors, qui place les étudiants dans des conditions professionnelles en vue d’une insertion dans le monde professionnel. Le travail de médiation et de publication complète la formation.
Un stage obligatoire valide la formation au cours du quatrième semestre du Master. Le suivi sera assuré par un référent universitaire et un référent professionnel. Un jury de soutenance est formé par des représentants des différents enseignements théoriques et pratiques.


Master professionnel Acquisition, Traitement, Restitution par l'image des données archéologiques (ATRIDA)



 
Le master professionnel ATRIDA s’inscrit dans une logique globale de formation en archéologie. Il bénéficie du soutien du laboratoire de recherche TRACES (UMR 5608) et de ses partenaires dont l’INRAP.
L’objectif est de former des professionnels de l’archéologie spécialisés dans l’acquisition, le traitement et la restitution des images et des données spatiales.

La formation est articulée autour de trois piliers principaux :
- l’apprentissage des outils techniques du relevé et de la topographie (depuis les relevés manuels jusqu’au scanner 3D), l’utilisation de matériels spécifiques (caméra thermique, bras de mesure…), le traitement et la restitution de l’information (photogrammétrie, SIG, modélisation 3D…) ;
- la pratique de l’archéologie et notamment de l’archéologie préventive en France. Outre des modules d’enseignements théoriques, ce volet se traduira par des stages de terrains ;
- une forte articulation avec les problématiques actuelles de la recherche. Le master pro pourra s’appuyer sur l’existence de trois autres masters dédiés à la recherche (Pré-protohistoire, Sciences de l’Antiquité, Etudes médiévales). Le master restera diachronique, mais il sera possible d’envisager une spécialisation chronologique en deuxième année, conjointement à une spécialisation thématique autour de la maîtrise approfondie de certains outils.

Le Master professionnel ATRIDA est organisé sur deux années. L’enseignement se fera sur le campus de l'Université Toulouse Jean Jaurès, hormis les stages de terrain et/ou en institutions. Il est prévu de faire intervenir des enseignants et des chercheurs statutaires, mais également des spécialistes issus d’autres structures (archéologie préventive, école d’architecture...). La très forte présence de l’INRAP au sein de l’équipe facilitera cette organisation. Une partie de la formation se fera sous la forme de projets tutorés.

L’équipe pédagogique est constituée des enseignants chercheurs en archéologie du département, des chercheurs du laboratoire TRACES, et des professionnels issus des partenariats (INRAP, ministère de la culture, Collectivités territoriales, entreprises agréées...)
Pour les stages
Partenaires institutionnels : CNRS, Ministère de la culture, INRAP Partenaires conventionnés :
Collectivités, associations, entreprises agréées
 

Emploi du temps

Master 1
             Semestre 1 - non disponible
             Semestre 2 - non disponible




rédigé par Veronique Cazac

mise à jour le 18 septembre 2017


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page